Les Cartes CARDS
Destinations > TOSCANE

Golf Ugolino, quatre-vingt-dix ans et toujours vert…

30 janvier 2023 87

Depuis 1933, le Golf Ugolino profite des collines du Chianti, au sud de Florence. Court et vallonné, le tracé séduit par son cadre comme par ses difficultés liées au relief et à des petits greens. Souvent cité parmi les plus beaux parcours italiens, le Golf Ugolino séduit les visiteurs, les Golfystadors pourront désormais en profiter.


Par Claude Granveaud-Vallat

En 1889 grâce à l’influence de la colonie britannique, on commençait à jouer au golf aux abords de Florence, sur les terres des princes Deminoff. Un site précurseur sur ces terres transalpines. Au début des années 30, contraint par l’urbanisme, le Firenze Golf s’exilait vers Ugolino, au sud de la capitale toscane.

Là, sur un relief doucement vallonné, les Britanniques Cecil Brandford et Peter Gannon dessinaient 18 trous tout en subtilités. Un tracé court (moins de 6000 mètres), fait de montées, de descentes, de dévers, de doglegs, de fairways étroits et cernés d’arbres, de majestueux pins maritimes aux troncs élancés, d’imposants massifs de genêts apportant leur touche de soleil, d’immenses cyprès et des oliviers bordant des champs de vigne à perte de vue, de petits greens durs à aller chercher, de bunkers perfides… le tout avec vue sur les collines du Chianti, appréciées des épicuriens.

De nombreux hors-limites viennent corser l’affaire sur les trous situés en bordure du terrain. Il n’est pas nécessaire de driver sur chaque départ, bien au contraire. La voix de la sagesse est souvent plus raisonnable dans cet arboretum typique de la Toscane. Si les pars 3 s’avèrent assez longs, les opportunités de birdie sont fréquentes sur de courts pars 4 où la finesse du petit jeu est essentielle. Au printemps, lorsque la végétation se réveille, les lumières du soir offrent des tons incroyables à ce parcours. Entre les ombres portées et la palette des verts, la magie opère. On ne s’en lasse pas ! Tout comme dans les brumes d’un matin d’automne, à l’heure où tout baigne dans la pâleur du coton.


En 1983, pour fêter les 50 ans du club, Ugolino a accueilli l’Open d’Italie, une visite demeurée unique à ce jour. Vainqueur du Masters d’Augusta trois semaines plus tôt, Severiano Ballesteros arrivait en héros en terre toscane. Il n’allait pas manquer de séduire ses aficionados italiens. D’entrée de jeu, il signait une magnifique carte de 64. Le dimanche, à l’abord du dernier trou, il affichait deux coups de retard sur l’Allemand Bernhard Langer et l’Écossais Ken Brown. Grâce à un chip rentré pour eagle sur le 18, il s’invitait dans un play-off dont Langer allait sortir vainqueur. Mais les Florentins n’avaient d’yeux que pour le bel hidalgo au sourire ravageur…

Dans un club-house spacieux, inondé de lumière grâce à d’immenses baies vitrées, il est agréable de se poser après la partie. La table du chef Stefano Mancini est appréciée des membres comme des visiteurs qui peuvent déguster l’essentiel de la cuisine toscane à toute heure. La carte des vins n’est pas en reste, loin de là ! En été, la terrasse faisant face au parcours est idéale pour refaire la partie autour d’un verre. A moins que vous ne préfériez profiter du cadre Art déco des abords de la piscine pour vous reposer et vous rafraîchir…


Firenze Circolo Golf Ugolino
Via Chiantigiana 3 – 50023 – Impruneta (FI)
Tél. : +39 55 23 01 009.
www.golfugolino.it
18T : par 72, 5741 m., Cecil Blandford & Peter Gannon (1933).

Recevez la newsletter

Ne manquez plus les bons plans du Réseau Golfy