Les Cartes CARDS
Destinations > ÎLE-DE-FRANCE

L’Île fleurie Golf Club : à un quart d’heure de Paris…

23 février 2021 73

Avec vue sur la Défense, le golf de l’Île fleurie profite d’un cadre superbe, enserré entre les bras de la Seine. Depuis plus de 30 ans, ces 9 trous et leur immense practice font le bonheur des joueurs de l’ouest parisien. Aujourd’hui, le club tend à se moderniser, aller vers un golf 2.0…

Par Claude Granveaud-Vallat

A la fin du XIXe siècle, l’engouement pour les bords de Seine battait son plein sur l’ouest parisien. Les artistes se pressaient du côté de Chatou. Le canotage le long des berges, la terrasse de la Maison Fournaise où certains trouvaient l’inspiration dans l’absinthe, les lumières du soir, tout était réuni pour rendre la vie douce. L’encre de Maupassant coulait à flots, les mots étaient beaux. Caillebotte et Renoir y sublimaient la palette de couleurs sur la toile. Ils imaginaient un courant pictural nouveau, l’impressionnisme. Que leur aurait inspiré un parcours de golf dans ce cadre bucolique ? Il arrivera près d’un siècle plus tard…

A la fin des années 80, le golf de l’Île fleurie a pris place entre le Bras de Marly et le Bras vif, contraint par les berges. Le décor avait quelque peu changé depuis les escapades de la Belle Époque mais la sérénité du lieu demeurait tandis qu’une péniche remontait le fleuve, que des oiseaux se chamaillaient la place dans le nid. Que Claude Barril – fondateur de Blue Green – achetait le golf à l’entreprise Dumez qui venait de le construire.

Trente ans plus tard, le club demeure dans la famille. Alix Dormeuil, petite-fille Barril, en a pris la direction en juin 2019 avant que Filipe Lima, le plus français des joueurs portugais, la rejoigne en tant que directeur de l’enseignement, apportant son expertise du jeu et son expérience du haut niveau. Sur le parcours, le mérite revenait à deux hommes, Martin Hawtree et Jacques de Saint-Cricq qui avaient créé 9 trous dans ce cadre privilégié, en optimisant ces précieux hectares protégés.

Les premiers travaux orchestrés par la nouvelle direction ont été de nettoyer les berges, de créer des ouvertures visuelles sur le fleuve, d’aérer le parcours, d’en fleurir les abords – un hommage rendu à cette île ! Et plus particulièrement du côté du Bras vif, avec vue sur Chatou et Carrières-sur-Seine. Là, à partir du 4 et jusqu’à revenir au Rhino’s Club, le décor est désormais dégagé, on respire. On imaginerait presque les hommes ramant en gilet et canotier, faisant la cour aux belles en robe longue comme Renoir les avait si bien peints dans Le Déjeuner des canotiers… La terrasse du club-house a gardé cet esprit, on s’y prélasse – lorsque c’est autorisé ! -, on prend le temps. Comme dit Filipe Lima qui déborde d’idées, « Ce site a un potentiel hors norme, entre son cadre, à dix minutes de la Défense, et un parcours à échelle humaine ».

Avec les cinq enseignants en place sur le site – le practice sur deux niveaux disposant de 150 tapis en arc de cercle est un outil exceptionnel -, il a mis en place la Rhino’s Golf Academy by Filipe Lima. Son idée est d’accorder plus d’importance à la performance, de consacrer du temps au chipping, au wedging, au putting. Pas simplement de venir taper des balles et au revoir ! En mars, un centre de fitting Golf Plus ouvre ses portes avec une expertise qui a fait ses preuves. Cet ancien vainqueur du Tour européen – il compte bien y faire encore quelques apparitions – veut apprendre aux amateurs – quelque soit leur niveau – à savoir s’entraîner vers le jeu. Le tout concentré dans un petit espace où le temps d’une séance de practice – grand jeu et surtout petit jeu – suivie de 9 trous ne doit pas dépasser une demi-journée. « Ce sont là les attentes d’une clientèle nouvelle. » Cela passe aussi par les soirées « after work » au practice, chaque mercredi de 18 heures jusqu’à 23 heures. Les 25 postes équipés de TopTracer – une technologie connectée et interactive qui permet de s’entraîner de façon ludique – font alors le plein et le bonheur des quadras qui vivent là un golf festif entre tapas et apéro, à portée de drive de leurs bureaux…

En 2018, l’arrivée de Christophe Pamplune – un greenkeeper en provenance de Crécy – a fait le plus grand bien au terrain. Il a redonné vie aux greens, sur un parcours offrant de bonnes conditions à l’année. La création de l’arrosage sur les fairways va encore améliorer l’environnement comme le jeu. Avec 8 par 3 assez longs et un court par 4, les joueurs profitent souvent des fairways avant d’atteindre les greens, mieux vaut qu’ils y trouvent un gazon vert et vaillant.

L’acquisition récente de quelques précieux hectares à la pointe de l’île – au bout du golf – devrait permettre d’envisager une extension à 12 trous d’ici 2025. Le projet serait confié à Olivier Dongradi, un architecte ayant dessiné en 2009 le golf de la Palmyre, l’autre club de la famille Dormeuil. Près de Royan, ce charmant 9 trous face à l’Océan est aussi le point d’ancrage estival de Filipe Lima dont les stages séduisent aussi bien les Charentais que les Parisiens attirés par l’air du large et le phare de Cordouan. Membres du Réseau Golfy, les deux clubs font volontiers profiter de leur synergie les Golfystadors souhaitant changer de décor. Une chose est sure, le long de la Seine comme près de l’Atlantique, les rhinocéros sont toujours là. L’emblème familial veille sur les parcours au travers d’œuvres d’art disséminées sur le gazon comme au sein des Rhino’s Clubs, ces chaleureux club-houses où il fait bon s’asseoir après la partie.

L’Île fleurie Golf Club
Île des Impressionnistes
78400 Chatou   
Tél. : 01 39 52 61 61.
Site : www.golf-ilefleurie.com
9T, par 28, 1480 m
Architectes : Martin Hawtree et Jacques de Saint-Cricq (1989)

Recevez la newsletter

Ne manquez plus les bons plans du Réseau Golfy